Présentation | Notre avis | Fiche technique | Concurrentes | Essais | Vos commentaires

Yamaha XTZ 750 Super Ténéré de 1989

Présentation de la Yamaha XTZ 750 Super Ténéré

XTZ vient de "XT", évidemment, puisque la Super Ténéré 750 fait partie de la glorieuse lignée qui a tracé les premiers sillons dans les dunes du Paris-Dakar. On se souvient tous des Yamaha 500 XT, en 1976, suivies des 600 XT, en 1983, à la robe bleue qui ont ravi les aventuriers durant tant d'années. En 1986, la 600 XTE apporte alors le démarrage électrique.

Mais l'agaçante 650 Africa Twin allait bouleverser la donne en 1988, alignant un moteur V twin sur les rallyes raids, et notamment sur le Paris-Dakar. La riposte de Yamaha, grand spécialiste du désert a été fulgurante en 1989, année qui a vu la sortie de l'étonnante Super Ténéré 750 XTZ. Mieux que les premières Africa Twin en puissance et cylindrée, la Super Ténéré affiche un moteur à deux cylindres face à la route, refroidis par eau. La machine de 70 cv est plus puissante, plus haute et plus nerveuse que sa concurrente Honda.

Pourtant, le freinage, sensible à l'échauffement et manquant parfois de mordant apportera une ombre au tableau. Son centre de gravité haut placé aggravé par les 30 litres du réservoir, nuiront à son équilibre. On lui reprochera aussi quelques fuites d'huile au niveau du cache culbuteurs mais ceci restera anecdotique.

 

Notre avis sur la Yamaha XTZ 750 Super Ténéré

Il y a les chiffres, les poids, les performances qui décrivent cette moto. Mais rien ne remplacera le style et l'image de cette lignée de motos qui sentent encore le sable chaud et qui ne ressemblent pas encore à de grosses routières ou à des citadines civilisées. Au même titre que l'Africa twin, la Super Ténéré 750 a été conçue pour le rallye raid.

Evidemment, dans la grande série, peu de modèles ont connu la griserie des pistes du Sahara mais toutes ont été de formidables aventurières, fiables, économiques et ne rechignant jamais à la tâche, que ce soit en solo ou en duo. Aujourd'hui 70 cv prêtent peut-être à sourire.

Quand on a eu le bonheur de voir une Super Ténéré dans sa livrée bleue et blanche (avec une petite touche de jaune), glisser sur une piste sableuse, suivie par un tourbillon de sable, le sourire devient admiratif.

Elle est haute, elle est belle et, même si elle ne vous sert plus qu'à aller acheter le pain, chaque tour de roue vous rapproche de vos rêves de voyage. Et ça, c'est irremplaçable !

Fiche technique de la XTZ 750 Super Ténéré

Années de commercialisation
1989 - 1995
Puissance
70 chevaux
Couple
6,57 mkg
Poids
189 kg

Partie cycle

Cadre
double berceau
Capacité du réservoir
26 litres avec 5 litres de réserve
Angle de chasse
26.5 °
Empattement
1505 mm
Longueur
2355 mm
Hauteur
1355 mm
Largeur
815 mm
Hauteur de selle
865 mm

Train avant

Fourche
Fourche télescopique avec 235 mm de débattement
Frein avant
Double disque ∅ 245 mm, étriers 2 pistons
Dimension roue avant
90/90 R21

Train arrière

Suspension arrière
monoamortisseur de 215 mm de débattement
Frein arrière
monodisque ∅ 245 mm, étrier 2 pistons
Dimension roue arrière
140/80 R17

Moteur

Architecture moteur
2 cylindres en ligne 4T avec double ACT et 5 soupapes par cylindre
Cylindrée
749 cm3
Admission
2 carburateurs Mikuni ∅ 38 mm
Alésage
87 mm
Course
63 mm
Refroidissement
liquide
Boite de vitesse
5 rapports
Transmission
par chaîne

Les concurrentes de la XTZ 750 Super Ténéré

  • BMW R 100 GS
  • Suzuki DR 800 S
  • Honda Africa Twin 750 XRV

Les essais de la XTZ 750 Super Ténéré

Publié le 19 avril 2015
8 commentaires

#1 jeudi 26 novembre 2015 @ 08:49 DJP a dit :

SUPER MOTO : même si : le freinage était faible et la tenue de route floue. Sur autoroute je montais à 9000 tours/min. Mais je l'utilisais que pour faire de l'enduro balade : incroyable elle passait de partout (même dans des pentes boueuses et 30 cm de neige) avec des pneus trail. J'avais durcit la fourche et renforcé les barres de protection de carénage et mis un pignon de une dent de moins. Très content de cette moto, j'ai eu dix motos d'enduro 2 et 4 t de grosses cylindrées, j'avais acheté la Ténéré pour pouvoir faire (aussi) de la route. Je signale que j'ai cassé tous les monos 4 t d’où l'intérêt du bicylindre.

#2 mercredi 20 janvier 2016 @ 15:38 Bertrand a dit :

@DJP :
Merci pour ton commentaire, ton enthousiasme pour cette fabuleuse moto fait plaisir à lire.

#3 vendredi 29 avril 2016 @ 23:41 Jo a dit :

Bonjour !
Ça fait 2 ans et demi que Je suis propriétaire d'un super tenere 750 de 1989. Elle a dépassé les 80000 kms. Je roule tout le temps avec sans aucun défauts. Il faut vérifier l'huile et l'eau plus souvent qu'un véhicule récent . Moto fiable et économique . Je roule à Paris et son look de baroudeuse en attire plus d'un. Et grâce à sa hauteur je suis très visible par les automobilistes. J'en suis très content !

#4 mardi 24 mai 2016 @ 11:05 Bertrand a dit :

@Jo :
Merci pour ton retour sur la super ténéré, c'est vrai que sa hauteur de selle doit être pratique dans les interfiles ... malheureusement pour les personnes de petite taille comme moi cette qualité est un inconvénient. Bonne route à toi et prend soin de ton Trail ;)

#5 lundi 10 octobre 2016 @ 22:55 balninja a dit :

J'en rêve, merci pour vos commentaires, j'en vois une du haut de mes 1m80, je me la ferais avec le père noël a noël tellement elle est belle. Merci à tous, je vous tiens au jus.

#6 mardi 18 octobre 2016 @ 12:04 Bertrand a dit :

@balninja : Quel enthousiasme, j'en connais un qui va se faire un beau cadeau. Joyeux noel en avance alors. N'hésites pas à revenir nous donner ton avis sur ta super ténéré.

#7 lundi 26 décembre 2016 @ 15:03 fjo a dit :

Bonjour à tous
Je suis propriétaire d'une ST 750 de 91. L'ancien proprio avait fait "creuser" la selle, du coup, avec mes 1.70 je touche les pieds par terre, pas complètement, mais ça le fait, disons qu'à l'arrêt, j'arrive à stabiliser la moto sans me déhancher. Le seul "souci" quand on a pas des gros bras comme moi, c'est le poids de la moto. Très haut perché, à l'arrêt, on peut vite se faire surprendre, mais après s'être fait avoir on fait gaffe... sinon, après la 1ère enclenchée, elle se conduit comme un vélo, du bout des doigts.

#8 mardi 27 décembre 2016 @ 10:40 Bertrand a dit :

@fjo : Je fais un peu près la même taille que toi est c'est toujours ce qui m'a rebuté pour les trails. Ravi que tu touches par terre et que ta Super Ténéré te plaise.

Commenter l'article