Présentation | Notre avis | Revue technique | Fiche technique | Concurrentes | EssaisVos commentaires

Yamaha XJR 1300

Présentation de la Yamaha XJR 1300

Renaissance de la V-Max, abandon de sa (presque) cousine Suzuki GSX1400, que fait donc encore la XJR 1300 dans la gamme Yamaha ? Un quat’ patte refroidit par air au catalogue depuis 1998, voilà qui n’est pas commun du côté du soleil levant. Oui mais… les clients lui font encore honneur. Bien qu’elle ait cédé aux sirènes de l’injection (R1 de 2004) sur l’autel de l’Euro 3 en 2007, La XJR 1300 fait encore mouche, avec son bloc de 1251 cc en provenance directe des « aïe-ties ». 98 chevaux à 8000 tr/min et 11,1 mkg de couple à 6000, il n’y a pas de quoi affoler les chronos, mais pour apprendre le wheeling, c’est top ! Revenons à 2007, car c’est à cette époque que la XJR 1300 s’est dotée de l’EXUP (valve à l’échappement), d’un unique silencieux et même… d’un feu arrière à LED. Pour le reste, des cabochons de clignotants blancs, un réservoir plus creusé et une position de conduite un peu modifiée sont les seules différences notables depuis sa sortie en 1998. Collector, quand tu nous tiens…

Notre avis sur la Yamaha 1300 XJR

Freinage de R1 (très) ancienne génération, amortisseurs Ölhins (à partir de 1999 sur la version SP et de série à partir de 2005), voilà qui promet ce que la XJR 1300 n’est pas. Le gros moteur possède encore de quoi effrayer quelques jeunes créations, mais ce roadster doit s’apprécier dans les rondeurs. Avec 245 kg en ordre de marche, on peut titiller le train avant plutôt joueur, quoique « l’enroulé-rapide » soit plus efficace que le « freine-tard ». La XJR 1300, on l’aime cheveux au vent et redémarrage en deuxième, car on regardait le paysage. Bref, voici un achat coup de cœur pour rouler différent ou revenir aux fondamentaux. Jusqu’à ce que la méchante Euro 4 ne lui soit fatale ?

 

Revue technique de la Yamaha XJR 1300

De conception ancienne, la 1300 XJR est un modèle de fiabilité. Cependant si l'envie vous prend d'entretenir vous même ce merveilleux roadster. Sachez que nos partenaires Tarmo.fr vous propose : revue technique de la Yamaha XJR 1300.

  • Yamaha XJR 1300 Droite
  • Yamaha XJR 1300 Gauche

Fiche technique de la Yamaha XJR 1300

Années de commercialisation
1998 (données du modèle de 2007)
Puissance
98 chevaux
Couple
11,1 mkg
Poids
245 kg

Partie cycle

Cadre
double berceau en acier
Capacité du réservoir
21 litres
Angle de chasse
25°
Empattement
1500 mm
Longueur
2175 mm
Hauteur
1115 mm
Largeur
765 mm

Train avant

Fourche
Fourche télescopique de 43 mm, 130 mm de débattement
Frein avant
double disque Ø 298 mm, étriers 2 pistons
Dimension roue avant
120/70 R17

Train arrière

Suspension arrière
deux amortisseurs Öhlins, 110 mm de débattement
Frein arrière
un disque Ø 267 mm, étrier 2 pistons
Dimension roue arrière
180/55 R17

Moteur

Architecture moteur
quatre cylindres en ligne, 4T
Cylindrée
1251 cm3
Admission
injection
Alésage
79 mm
Course
63.8 mm
Refroidissement
air/huile
Boite de vitesse
5 vitesses
Transmission
chaîne
Équipement électronique
ABS

Les concurrentes de la XJR 1300

Les essais de la Yamaha XJR 1300

Publié le 15 mai 2014
4 commentaires

#1 vendredi 12 juin 2015 @ 19:07 lefaux a dit :

Bonjour, je suis acquéreur d'une 1300 XJR . je trouve dommage que si on change la ligne d'échappement. On ne peut pas avoir la ligne complète chez le fournisseur. Par exemple Akrapovic propose que le silencieux et c'est bien dommage. Cordialement

#2 vendredi 12 juin 2015 @ 20:26 Bertrand a dit :

@lefaux :
Bonsoir Hervé, il y a bien eu une ligne complète chez Akraprovic pour le XJR 1300 jusqu'à 2006. Malheureusement elle n'est plus produite. En fonction de l'année de ta machine il est possible que ça se monte assez facilement. Le XJR n'a pas tant évolué que ça depuis ses débuts. Si tu veux vraiment une ligne akra, je te conseille de vérifier si c'est faisable et ensuite de regarder du cotés de l'occasion via les sites de petites annonces.

#3 lundi 23 mai 2016 @ 09:08 Lonewolf a dit :

En plus de la fiabilité quasi légendaire, il faudrait préciser que la qualité est au rendez-vous : pas de rouille, pas de dégradation des équipements, pas de défaut rémanent ou de pannes caractéristiques.

Petite précision : les Ohlins, c'est depuis 1999 (sur les SP) et non 2001.

#4 lundi 23 mai 2016 @ 10:55 Bertrand a dit :

@Lonewolf : La coquille sur les amortisseurs ohlins est corrigée. Merci pour ton retour sur la qualité de ce roadster intemporel.

Commenter l'article